gril


gril

gril [ gril ] n. m.
graïlXIIe; forme masc. de grille
1Ustensile de cuisine formé d'une grille métallique placée au-dessus d'un foyer ou plaque de fonte permettant une cuisson à feu vif. Bifteck cuit sur le gril, au gril. grillade. Gril électrique. Gril de plein air. barbecue. Le gril d'un four : résistance électrique ou rampe de flammes, placée sur la paroi du haut. ⇒ grilloir.
Ancien instrument de supplice. Le gril de saint Laurent. Fig. et fam. Être sur le gril, extrêmement anxieux ou impatient (cf. Être sur des charbons ardents). Tenir qqn sur le gril. « Paul se retournait sur le gril, brûlé de curiosité » (Cocteau).
2Techn. Claire-voie en amont d'une vanne d'écluse. Plancher à claire-voie au-dessus du cintre d'un théâtre. Mar. Chantier de carénage à claire-voie.
3Méd. Gril costal : cage thoracique.
⊗ HOM. Grill.

gril nom masculin (forme masculine de grille) Grille métallique ou plaque en fonte nervurée, qui permet de faire griller des aliments à feu vif. Chemin de fer Petit faisceau de garage composé de plusieurs voies parallèles reliées à une ou deux de leurs extrémités. Équipements ménagers Synonyme usuel de grilloir. Théâtre Plancher à claire-voie, situé au-dessus du cintre, pour la manœuvre des décors. ● gril (difficultés) nom masculin (forme masculine de grille) Prononciation [&ph91;ʀ&ph93;&ph96;], comme cil, avec l final sonore, ou [&ph91;ʀ&ph93;], comme gris, sans faire entendre le l final. La prononciation avec l sonore est aujourd'hui la plus fréquente. ● gril (expressions) nom masculin (forme masculine de grille) Familier. Sur le gril, dans un état de vive impatience mêlée d'inquiétude, d'anxiété. Gril costal, la cage thoracique, et spécialement l'ensemble des côtes. Gril de carénage, plate-forme établie sur une rive, sur laquelle le navire se place en flottaison à marée haute pour y être caréné à marée basse. ● gril (homonymes) nom masculin (forme masculine de grille) grill nom masculin

gril
n. m.
d1./d Ustensile de cuisine composé de tiges de métal parallèles ou d'une plaque en fonte striée sur lesquelles on fait rôtir la viande, le poisson. Côtelettes sur le gril.
d2./d Loc. fig., Fam. être sur le gril: être angoissé, anxieux.
d3./d TECH Claire-voie en amont d'une vanne d'écluse.
d4./d Plafond de théâtre à claire-voie pour le passage des décors.
d5./d MAR Plate-forme de carénage à claire-voie.

⇒GRIL, subst. masc.
A. — 1. Ustensile de cuisine à tiges métalliques parallèles et rapprochées (ou parfois fait d'une simple plaque de fonte à rainures) pour faire rôtir à feu vif, pour griller de la viande, du poisson. Côtelettes de mouton rôties sur le gril; mettre du boudin sur le gril; la queue du gril (Ac. 1835-1932). Elle tient un petit gril carré en fil d'argent où noircit et se boursoufle une tablette de chocolat rôtie (COLETTE, Cl. s'en va, 1903, p. 35) :
1. ... les sardines sont étêtées et éviscérées à la main puis salées, lavées et disposées sur des grils de fil métallique étamé. Ces grils garnis de poissons sont alors séchés dans des séchoirs à air chaud, et, aussitôt après, immergés dans des bassines contenant de l'huile...
Industr. conserves, 1950, p. 20.
2. HIST. Instrument servant au supplice du feu. Gril ardent. La bannière des rôtisseurs, sur laquelle un beau saint Laurent était brodé avec son gril et une palme d'or (A. FRANCE, Rôtisserie, 1893, p. 8). L'archevêque d'Auch, un Mgr. Enard, ne veut pas du martyre procuré par l'huile bouillante, les tenailles ou le gril. C'était bon autrefois. Il connaît un meilleur martyre et qui frappe moins l'imagination (BLOY, Journal, 1906, p. 321).
P. métaph. Caroline bondit comme une lionne piquée par un taon; elle se replace d'elle-même sur le gril du soupçon, elle recommence sa lutte avec l'inconnu (BALZAC, Ptes mis., 1846, p. 174). Aux premiers élans d'une joie bien naturelle, avaient promptement succédé les transes de la solitude, les alarmes de l'insomnie, le gril de la continence (BLOY, Hist. désobl., 1894, p. 153).
[P. allus. au gril de saint Laurent] Expr. fig. et fam. Être sur le gril. ,,Éprouver une vive impatience, souffrir d'une attente comme d'une brûlure`` (Ac. 1932). Cf. être sur les charbons ardents. Être sur le gril de l'impatience :
2. ... Joseph Quesnel regarda le jeune homme anxieux, qui était assis devant lui, avec une curiosité qui dura. « Je vous ai fait venir... » dit-il, et sa main longue et fine jouait avec un coupe-papier de cornaline. Il traînait sa phrase comme si ça n'avait pas été l'autre qui était gêné, sur le gril.
ARAGON, Beaux quart., 1936, p. 478.
Mettre, tenir, retourner (qqn) sur le gril. (Le) gêner très fort, (le) tourmenter. L'on t'a fait poser! dit Corentin en voyant qu'il n'y avait plus dans la chambre à coucher que Peyrade et Contenson. — Qui? s'écria Peyrade (...), j'emploie mes derniers jours à le mettre [Contenson] sur un gril et à l'y retourner (BALZAC, Splend. et mis., 1844, p. 279). Le curé se prépara héroïquement à être tenaillé ou retourné sur le gril par la férocité d'Henriette (DURANTY, Malh. H. Gérard, 1860, p. 277).
B. — [P. anal. de forme]
1. SPECTACLE (théâtre)
a) ,,Quadrillage métallique fixe suspendu au-dessus du plateau à 2 m du plafond sur lequel circulent les machinistes et qui sert à fixer les projecteurs`` (GITEAU 1970).
b) ,,Plancher à claire-voie situé dans la partie supérieure des cintres et équipé pour la suspension des décors. Dans les grands théâtres il y a parfois deux grils superposés, le grand gril et le petit gril`` (GITEAU 1970). Il levait les yeux vers le cintre [du théâtre], où d'autres herses (...) mettaient des constellations de petites étoiles bleuâtres, dans le chaos du gril (...) des ponts volants, des toiles de fond (ZOLA, Nana, 1880, p. 1205). Au sous-sol de l'Opéra (...) les herses, les grils, les poutres boulonnées, tout un arsenal de torture et de crime qui, la nuit, se met en marche pour le plaisir des spectateurs (MORAND, Rococo, 1933, p. 83).
2. TECHNOLOGIE
a) CH. DE FER. Disposition des voies de triage. On disposait les voies de triage en forme de gril c'est-à-dire qu'elles étaient réunies par des aiguilles à une extrémité seulement et terminées en cul-de-sac à l'extrémité opposée (BRICKA, Cours ch. de fer, t. 2, 1894, p. 301).
b) HYDRAULIQUE. ,,Claire-voie en amont d'une vanne afin d'arrêter les détritus que peuvent charrier les eaux`` (Mots rares 1965).
c) IMPR. Machine sur laquelle l'imprimeur en taille douce fait chauffer la planche de cuivre avant de l'encrer (d'apr. DG). ,,Treillis de fer sur lequel les doreurs exposent les pièces au feu`` (DG).
d) MAR. ,,Plate-forme formée par une série de pièces de bois parallèles et non jointives, sur lesquelles on échoue un navire de façon à pouvoir en réparer ou en nettoyer les fonds entre deux marées`` (SOÉ-DUP. 1906). Gril de carénage. — Dans les ports à marée, on installe, en un point de l'avant-port, une plateforme d'ordinaire en bois sur laquelle le navire est échoué en basse mer (BOURDE, Trav. publ., 1929, p. 289).
Rem. La docum. enregistre le sens de gril comme synon. de grille : Il regardait pensivement un groupe de clochards qui dormaient sur le gril d'un puits de métro (QUENEAU, Zazie, 1959, p. 216).
Prononc. et Orth. : []. Cette forme ds DUB., Pt ROB., WARN. 1968, Lar. Lang. fr. Formes correspondantes en [-], ds FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 2 1787, GATTEL 1841, LITTRÉ, avec la précision ,,devant une voyelle`` (FÉR. 1768, LITTRÉ), ou en [-j], dans PASSY 1914. Forme sans consonne finale, [gri], dans tous les dict. consultés, seule (ds LAND. 1834, BESCH. 1835, DG, BARBEAU RODHE 1930), ou associée à une forme avec consonne finale, et dans ce cas, pour autant que les indications à cet égard soient claires, comme la forme de base. Seuls WARN. 1968 et Lar. Lang. fr. préfèrent leur forme avec consonne finale, []; v. aussi MARTINET-WALTER 1973, [-l] (14), [-j] (2), [] (1). Ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. [XIe s. judéo-fr. gradil (RASCHI, Talm. 1929, gl. 557)] XIIIe s. craticula : grëil (Anc. Gl. fr. Ms. Bibl. Nat. lat. 8246, 16 ds T.-L.); XIVe s. cratis : clee, grëil (Gloss. Ms. Bibl. Nat. lat. 7692, 338, ibid.); 1393 gril « instrument de cuisine servant à poser les aliments à rôtir par exposition directe au feu » (Ménagier, II, 127 ds T.-L.); 2. a) graïl utilisé comme instrument de supplice (M. DE FRANCE, Purgatoire, éd. Th. A. Jenkins, 1096); b) 1740 au fig. être sur le gril (Ac.); 3. XIIIe s. « assemblage à claire voie fermant un passage » (Constant du Hamel, éd. Ch. Rostaing, 293) — 1605, O. DE SERRES, Théâtre d'Agriculture, VIII, 2 et VIII, 4 ds HUG. Forme masc., correspondant à grille, sans spécialisation de sens avant la fin du moyen âge. Il s'agit vraisemblablement d'une forme remontant à craticulum (parallèle à craticula mais plus rare), propre à l'aire gallo-rom. et probl. originaire du domaine d'oïl, alors que le type fém., auquel l'oppose sa répartition géographique, existe également dans le domaine sarde (cf. FEW t. 2, p. 1291). Fréq. abs. littér. : 81.

gril [gʀil]; archaïque [gʀi] n. m.
ÉTYM. 1393; gradil, fin XIe; graïl, fin XIIe; forme masc. de grille.
REM. La spécialisation des deux formes gril et grille ne commence qu'au XVe s. et n'est définitive qu'au XVIIe s. Jusqu'à la fin du XVIe s., grille est plus usuel.
1 Ustensile de cuisine à tiges métalliques parallèles sur lequel on fait cuire à feu vif de la viande, du poisson. || Mettre une côtelette à cuire sur le gril. Griller, rôtir. || Bifteck cuit sur le gril. Grillade. || Ancien gril en bois. Boucan. || Gril pour rôties. Grille-pain. || Gril à braise (→ Coin, cit. 13), à gaz, à rayons infrarouges. aussi Barbecue.
1 Ils ont du bois si dur qu'ils en coupent, et en font leurs espées (épées) et des grils à cuire leur viande.
Montaigne, Essais, I, XXXI.
2 Un vieux gril, à trois pieds hauts, salamandre tordue au service de la flamme, reçoit le poisson bénit de sauce (…)
Colette, Prisons et Paradis, « Le poisson au coup de pied ».
3 Mais, ça a l'air d'un gril à côtelettes, ce jardin ! Pourquoi ne faites-vous que des plates-bandes parallèles ?
Colette, Prisons et Paradis, « Treille muscate ».
2 Instrument de supplice sur lequel on faisait griller la victime (→ Enfer, cit. 15). || Saint Laurent souffrit le martyre sur un gril. || Le plan de l'Escurial reproduit la forme du gril de saint Laurent.
4 J'ai passé mon hiver à faire des vers sombres. Cela sera intitulé : Châtiments (…) Napoléon le Petit, étant en prose, n'est que la moitié de la tâche. Ce misérable n'était cuit que d'un côté, je le retourne sur le gril.
Hugo, Lettre à Esquiros, 5 mars 1853.
Fig. Être sur le gril, extrêmement anxieux ou impatient, comme sous l'effet d'une vive brûlure (→ Être sur des charbons ardents). || Tenir qqn sur le gril, sur le gril de l'inquiétude. || Retourner qqn sur le gril.
5 Élisabeth torturait Paul par un système de caches et d'allusions incompréhensibles à quelque chose d'agréable (…) où il n'aurait aucune part (…) Paul se retournait sur le gril, brûlé de curiosité.
Cocteau, les Enfants terribles, p. 139.
3 (Mil. XIXe). Techn. Claire-voie en amont d'une vanne d'écluse pour arrêter les immondices.Théâtre. Plancher à claire-voie au-dessus du cintre pour la manœuvre des décors.Mar. Chantier de carénage à claire-voie.Ch. de fer. Disposition des voies de triage, réunies à une extrémité par des aiguilles, divergentes et en cul de sac à l'autre extrémité.
4 Méd. || Gril costal : cage thoracique.
DÉR. 1. Griller
HOM. Grill, 1. grylle, 2. grylle. — (De la prononc. archaïque) Gris.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • gril — gril …   Dictionnaire des rimes

  • gril — s.n. (Englezism) Grătar (pentru fripturi). – Din engl. grill, fr. gril. Trimis de gall, 13.09.2007. Sursa: DEX 98  gril s. n. Trimis de siveco, 10.08.2004. Sursa: Dicţionar ortografic  GRIL s. n. 1. grătar (pentru fripturi). 2. friptură la… …   Dicționar Român

  • Gril — (gr[i^]l), a. [OE. gril harsh; akin to G. grell offending the ear or eye, shrill, dazzling, MHG. grel angry; cf. AS. gallan to provoke.] Harsh; hard; severe; stern; rough. [Obs.] Rom. of R. [1913 Webster] …   The Collaborative International Dictionary of English

  • gril — grȉl m <N mn grìlovi> DEFINICIJA 1. naprava s rešetkama za pečenje mesa na žaru; roštilj 2. na roštilju ispržena hrana 3. ugostiteljski objekt gdje se prži (i jede) meso na roštilju SINTAGMA gril rum restoran ili dio restorana u kojem se… …   Hrvatski jezični portal

  • gril — gril·lage; ne·gril·lo; gril·lade; …   English syllables

  • gril — GRIL. s. m. Ustensile de cuisine, qui est fait de plusieurs verges de fer mises à quelque distance l une de l autre, & sur lequel on fait rostir de la viande, ou du poisson. Costelettes de mouton rosties sur le gril. mettre du boudin sur le gril …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Gril — (Spint, am Holz auch Splint), das zwischen Kern u. Rinde befindliche Holz, welches noch nicht gehörig fest ist …   Pierer's Universal-Lexikon

  • gril — Gril, Craticula …   Thresor de la langue françoyse

  • gril — (gri ; mais l l se mouille devant une voyelle : un grill en fer ; au contraire Chifflet, Gramm. p. 208, dit que l l ne se prononce jamais, quoi qu il suive) s. m. 1°   Ustensile de cuisine qui est formé de verges de fer parallèles et un peu… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Gril — Un gril. Un gril est un instrument de cuisine. C est une grille de métal faite de barres parallèles, parfois entrecroisées, qui sert à griller la nourriture, notamment les viandes ou le poisson. Le mot vient du vieux français grédil, greïl,… …   Wikipédia en Français